Des experts en assurance ont plaidé, lundi à Alger, pour un partenariat entre les compagnies d'assurance nationales et des sociétés internationales spécialisées,..

et pour la mise en place de contrats adaptés à l'assurance contre les nouveaux risques, notamment ceux liés à la numérisation.

Lors d'un séminaire au profit des dirigeants des entreprises sur le thème: "L'Assurance entre innovation et accompagnement", organisé par la Compagnie d'assurances des hydrocarbures "CASH", les participants ont préconisé d'opter pour des partenaires classés, qui prennent en charge le remboursement de la valeur des dégâts d'une certaine catégorie de client, qui parfois, dépassent le capital de la compagnie d'assurance contractante.

Dans ce cadre, M. Abdellah Bidaoui, Directeur général du Bureau régional Asie du réassureur "Kuwait Re" (Kuwait Réinsurance compagny) a indiqué que les compagnies nationales sont obligées, au vu des nouveaux risques qui requièrent des contrats adaptés, de recourir à la coopération avec de compagnies mondiales classées.


De son côté, M. Boudjigha Sofiane, expert en assurance, a précisé que ce procédé passe par la conclusion de contrats de réassurance avec les partenaires, qui permettent au client de reprendre rapidement son activité

Les participants ont évoqué les nouveaux risques en matière de numérisation et de nouvelles technologies, à l'instar des crimes cybernétiques.

A ce propos, le directeur des opérations techniques de CASH Assurance, Mehdi Chelouche a expliqué que  la compétence d'une compagnie d'assurance est évalué par sa capacité à répondre lorsque le client est exposé à un sinistre quelconque.


Il a ajouté qu'avec la recrudescence des risques au niveau mondial, notamment naturels et l'emergence des risques de la numérisation, des nouvelles technologies et de gestion, il est désormais impératif d'élargir les produits d'assurance et d'agrandir le cercle des partenaires.

L'expert a affirmé, par ailleurs, que la cybercriminalité était une menace pour 50% des entreprises nationales, dont 27% pour des défaillances internes.

Au niveau international, des pertes financières estimées à 166 milliards de dollars ont été enregistrées en 2018, dont 77 milliards de dollars de pertes liées à des biens assurés.


Les experts ont mis l'accent sur l'importance du développement du capital humain et de l'amélioration de la qualité des formateurs en matière d'assurance, notamment pour les risques du marché et le domaine des affaires.

Lire de la source (APS)




Nos prochaines sessions dans ce métier

Analyse financière
Montage Dossier de Crédit
Planification et Management des Projets
Gestion de la production
Finance Islamique - Fondamentaux
Gestion des stocks & des approvisionnements
Assurances obligatoires aux entreprises
Finance pour managers non financiers
Analyse financière
Assurance Crédit à l'Exportation
Élaboration du Business Plan
Modélisation financière sur Excel
Finance pour managers non financiers
Gestion des stocks & des approvisionnements
Négociation des contrats d'assurance
Élaboration du Business Plan
Management, Pilotage, optimisation et modélisation des processus au niveau de la banque
Introduction aux Méthodes statistiques appliquées à la Gestion et Prévisions à court terme
Évaluation des projets d'investissement
Management, Pilotage, optimisation et modélisation des processus au niveau de l'entreprise
Pratique de l'actuariat dans les assurances
Marketing, Communication, Efficacité commerciale pour les produits de la Finance islamique
Financement des marchés publics
Techniques d'élaboration de la courbe des taux et la gestion des bons de Trésor